Du bronze au fer

Bienvenue aux passionnés des couteaux forgés-main…

Forge d’une épée

dscf1950.jpgdscf1278.jpg

dscf1279.jpgdscf1951.jpgdscf3884.jpgdscf3885.jpg

dscf2157.jpgdscf1284.jpg

dscf2203.jpgdscf2237.jpgdscf4045.jpg

dscf2251.jpgdscf2252.jpgdscf2254.jpgdscf3912.jpg

 

1 _ Forge de la lame dans un acier XC 7 ( soit 55s7, sandwich ou Damas ), allongement, étirement des flancs. Forge de la goutière sur une étampe.

2 _ Forge de la soie tendue.

3_ Recuit de la lame 800° avec une descente très lente de la température. Repos 2 semaines.

4_ Forge de la garde et du pommeau. La garde est ouverte à chaud et forcée sur la soie de l’épée. Blanchiement des élements ( meulage de la lame ).

5_ Chauffe de la lame ( 5 normalisations extérieures et 2 normalisations dans l’huile ). Trempe de la lame à 820°. Revenu à 350 ° pour la détendre. _ Test de souplesse et de coupe.

6_ Polissage de la lame sur différentes pierres et finition à la machine.

7_ Montage de la garde et du pommeau en force, matage du pommeau.

8_ Montage de 2 plaquettes de Chene sur la soie. Pose de fil de Lin  lui-meme entouré d’une cuir de chèvre.

9_ Dernier polissage final et voilà….Temps d’execution à la main : 3 semaines. 2 journées aurai suffit en semi-industriel et quelques heures en industriel.

 

_

 


Laisser un commentaire

Poesía de César Espino Barros |
Lille-Dicidanse |
créations |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | auch
| L'incarnat déliquescent
| Jungle Draws